Élaborer la liste des items d’une question fermée

Items de réponse d'une question fermée© Stuart Miles (FreeDigitalPhotos.net)

Élaborer la liste des items de réponse constitue une des difficultés principales des questions fermées. On vous explique dans cet article comment remplir les quatre conditions requises : exhaustivité, homogénéité, indépendance et équilibre.

Pour devenir un pro du questionnaire, il faut apprendre à maîtriser l’élaboration de la liste des items de réponse à une question fermée. Simple en apparence mais pas toujours si facile que ça en réalité ! Les spécialistes le concèdent : bien choisir et rédiger les items de réponse est la principale difficulté d’une question fermée.

Classiquement, dans le milieu des études, la liste des modalités de réponses s’élabore ou s’enrichit grâce à une recherche documentaire, une étude qualitative préalable (entretiens), au pré-test ou à des enquêtes similaires antérieures.

Pour vous faciliter la tâche, nous avons intégré dans questionnaire-pro toutes les listes-type les plus utilisées dans les études de marché ou les enquêtes de satisfaction. Il y en a plus de 50 à votre disposition et vous pouvez aussi ajouter vos listes personnelles. En trois clics seulement, la liste de votre choix est sélectionnée dans votre question. Un avantage appréciable !

Venons-en maintenant à l’élaboration d’une nouvelle liste… voici les quatre conditions à remplir :

Exhaustivité

La liste des items doit être exhaustive c’est-à-dire prendre en compte tous les cas de figure. Autrement dit, la question devra proposer TOUTES les possibilités logiques de réponses.

Nous vous conseillons de ne pas négliger les pratiques ou motivations marginales, sauf si cela vous conduit à une liste beaucoup trop longue. Dans ce cas, préférez une question semi-ouverte avec une modalité Autre et sa zone de saisie « à préciser ».

Homogénéité

Les modalités de la liste doivent être homogènes c’est-à-dire de même nature. Si les modalités ne sont pas homogènes, on est amené à décomposer la question en deux.

Exemple avec des modalités hétérogènes :

Comment jugez-vous la qualité du produit X ?
mauvaise
acceptable
bonne
conforme au prix

Les trois premières modalités se réfèrent à des niveaux de qualité, la quatrième à la relation entre la
qualité et le prix. Il faut sortir ce dernier item pour en faire une question spécifique.

Indépendance

Les réponses doivent être mutuellement exclusives (ou indépendantes) : une modalité ne doit pas pouvoir en englober une autre.

Il ne doit pas être possible pour l’interviewé d’hésiter entre deux items de réponse, surtout pour une question à choix unique !

Exemple avec des modalités non exclusives :

Comment vous rendez-vous au centre ville ?
à pied
en voiture
en tramway
avec les transports en commun

Les deux dernières modalités ne sont pas exclusives et on ne pourra pas dénombrer correctement les personnes qui utilisent le tramway pour se rendre au centre ville.

Équilibre

La liste doit former un ensemble le plus équilibré possible.

Une vigilance particulière s’impose lorsque l’on définit des classes ou des tranches (classes d’âge, tranches de revenus, etc.) pour éviter de constituer des groupes d’individus trop disparates en nombre.


Idéalement, votre liste de réponses comprendra 5 à 7 items maximum, sinon le répondant risque de ne pas lire la totalité des réponses proposées et de cocher la première qui lui semble appropriée. L’affichage aléatoire des items de réponse permet de limiter l’impact de ce phénomène sur les résultats.

A propos de Françoise Lafont

Cofondatrice de Questio, éditeur du logiciel questionnaire-pro, je partage dans ce blog mes connaissances théoriques et pratiques dans le domaine des études, enquêtes et sondages en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 32 = 37