Choisir le type de question à poser selon la réponse attendue

Typologie des questions dans les enquêtes quantitatives© Questio

Les questionnaires utilisés dans les études quantitatives peuvent faire appel à de nombreux types de question différents, selon la nature de la réponse qui est attendue, et aussi par leur présentation et leur mise en forme à l’écran (ordinateur ou smartphone).

On pense en général spontanément à la distinction entre question fermée et question ouverte. La question fermée permet de collecter des réponses sous une forme standardisée et d’exploiter statistiquement les données avec facilité. Quant à la question ouverte, elle permet de recueillir les avis des répondants de façon détaillée et apporte une richesse d’informations.

Parmi les types de questions les plus connus, il y a aussi les échelles (échelle d’attitude ou échelle numérique), les classements et les notes.

En fonction des domaines d’étude et des professions, il existe diverses façons d’envisager la typologie des questions. Par exemple, dans une approche informatique, les questions fermées se différencient par un bouton radio (choix unique) ou une case à cocher (choix multiple).

Chez Questio, lorsque nous avons commencé à développer le logiciel d’enquêtes questionnaire-pro, nous avons d’emblée opté pour une présentation des types de questions en fonction de la réponse attendue.

C’est cette typologie adoptant le point de vue du répondant que je présente dans cet article :

  1. choisir dans une liste d’items
  2. se positionner sur une échelle d’attitudes
  3. se positionner sur une échelle numérique
  4. choisir dans une plage numérique
  5. donner une quantité
  6. classer les items d’une liste
  7. exprimer un avis de façon détaillée (question ouverte)
  8. fournir une réponse combinée (pour gérer les réponses multi-niveaux)
  9. fournir une réponse formatée (e-mail, coordonnées, date)
  10. téléverser un document, une photo

A cette typologie, s’ajoute dans questionnaire-pro un type de question particulier qui permet d’importer une information extérieure à l’enquête. Cette question n’est pas présentée au répondant mais est intégrée au sein du questionnaire.



1. Choisir dans une liste d’items

Il s’agit de la question fermée classique, à choix unique ou à choix multiple. C’est indéniablement la plus utilisée dans les questionnaires d’enquêtes, toutes catégories confondues. C’est pourquoi, dans questionnaire-pro, elle est sélectionnée par défaut à chaque ajout d’une nouvelle question.

Outre le nombre de réponses autorisées et son caractère obligatoire ou non, ce type de question autorise diverses options, comme par exemple la présentation sous forme de tableau, l’option Autre, précisez ou l’affichage aléatoire des items de réponse.

Items de réponse d'une question fermée
A LIRE AUSSI

Élaborer la liste des items d’une question fermée
Élaborer la liste des items de réponse constitue une des difficultés principales des questions fermées. On vous explique dans cet article comment remplir les quatre conditions requises : exhaustivité, […] Lire la suite


2. Se positionner sur une échelle d’attitudes

L’échelle d’attitude est utilisée pour mesurer l’intensité des opinions ou des réactions des individus sur un sujet donné : elle permet de quantifier des informations d’ordre qualitatif (et d’aboutir éventuellement à un score).

Il en existe de très nombreuses variantes. La plus connue et sans doute la plus utilisée, notamment en marketing, est l’échelle de Likert. En voici un exemple :

Etes-vous d’accord avec l’affirmation suivante 
“Le personnel de l’établissement est souriant et aimable en toutes circonstances”
Tout à fait d’accord / Plutôt d’accord / Ni en accord ni en désaccord / Plutôt pas d’accord / Pas du tout d’accord

Les échelles d’attitude peuvent présenter un nombre pair ou un nombre impair d’échelons. Si l’échelle est impaire, on définit au centre une modalité neutre.


3. Se positionner sur une échelle numérique

Ce type de question sert essentiellement à noter ou évaluer un objet ou un concept mais on l’utilise aussi dans les enquêtes et sondages pour mesurer des attitudes ou des opinions.

L’échelle numérique se caractérise principalement :

  • par l’étendue de la plage de valeurs proposée au répondant (de 1 à 5 ou de 0 à 10 par exemple),
  • par le nombre pair ou impair de valeurs retenues.

Une option permet d’ajouter une étiquette à chaque extrémité de l’échelle pour guider le répondant. Ce peut être tout simplement D’accord et Pas d’accord ou Très satisfait et Pas du tout satisfait.

Les questions fermées de type échelle
A LIRE AUSSI

La grande famille des échelles
Les questions sous forme d’échelles sont très utilisées pour obtenir des réponses sur les attitudes ou opinions des individus. On les retrouve notamment dans les enquêtes de satisfaction. […] Lire la suite


4. Choisir dans une plage numérique

Comme l’échelle numérique, ce type de question peut permettre d’obtenir du répondant une réponse numérique de type note (de 0 à 10 par exemple) mais elle n’est pas limitée à la notation d’items de réponse : les valeurs proposées peuvent être des quantités, des années, des millésimes, etc.

Visuellement, dans questionnaire-pro, elle se présente sous forme de liste déroulante.


5. Donner une quantité

Utilisé à bon escient, ce type de question qui permet de recueillir des réponses numériques via un questionnaire d’enquête en ligne s’avère très intéressant et amène des possibilités variées de calculs statistiques sur les données (moyenne, médiane, etc.).

En permettant de définir un nombre de décimales, elle permet de recueillir une donnée numérique de forme continue (prix, températures, etc.).

Grâce à une simple option dans questionnaire-pro, on transforme cette question pour obtenir une question à somme constante (aussi appelée question à répartition de points).


6. Classer les items d’une liste

La question de classement a toute sa place dans les enquêtes quantitatives : demander aux répondants de classer différentes réponses est un bon moyen pour obtenir une mesure rapide de l’importance ou de la préférence accordée aux items proposés.

Pour certains spécialistes, ce type de question est intégré dans la famille des échelles en tant qu’échelle ordinale.


7. Exprimer un avis de façon détaillée (question ouverte)

Les questions ouvertes ont une grande variété d’usages dans les questionnaires en ligne et permettent de recueillir des réponses riches d’enseignements.

Si vous utilisez le logiciel questionnaire-pro, vous avez deux possibilités :

  • la question ouverte à réponse longue : elle invite à s’exprimer librement en une ou plusieurs phrases.
  • la question ouverte à réponse(s) courte(s) : le répondant est invité à répondre au moyen de quelques mots, voire d’un seul mot.
Équilibre entre avantages et inconvénients
A LIRE AUSSI

Avantages et inconvénients des questions ouvertes
Les questions ouvertes, en permettant de recueillir les avis des répondants de façon détaillée, peuvent être très utiles dans les questionnaires. Elles ont beaucoup d’avantages mais aussi (hélas!) […] Lire la suite


8. Fournir une réponse combinée

La question combinée est une question spécifiquement créée dans le logiciel questionnaire-pro pour obtenir des réponses emboîtées en ne posant qu’une seule question, ceci grâce à des listes multi-niveaux pour les items de réponse.

Exemples

  • marque, modèle, type, caractéristique, etc. pour identifier un produit de façon unique et fiable
  • sexe, âge, CSP, etc. pour obtenir en une fois les renseignements signalétiques

Autre intérêt majeur de ce type de question : la possibilité de gérer des quotas croisés, toujours en une seule question.


9. Fournir une réponse formatée (e-mail, coordonnées, date)

Un des atouts des questionnaires en ligne découle des possibilités de balisage des réponses pour obtenir des données fiables et directement exploitables. Pour collecter des adresses e-mail, des coordonnées ou encore des dates, les questions à réponse formatée sont idéales. Le format de la saisie du répondant est en effet contrôlé en temps réel. Cela n’exclut pas totalement les erreurs de saisie mais garantit que le format des informations est correct.


10. Téléverser un document, une photo

Avec cette question, on peut obtenir du répondant qu’il téléverse un fichier pour l’adjoindre à ses réponses au questionnaire. Ce peut être une image ou un document (courrier, document PDF, etc.).

Ce type de question qui ne concernait initialement que des besoins très spécifiques en BtoB, s’est généralisé en BtoC depuis quelques années avec le développement des usages numériques et des smartphones. Par exemple, dans un questionnaire d’évaluation dans le cadre d’un test de produit, on peut demander au répondant une photo montrant l’utilisation qu’il a faite du produit ou l’état du produit après utilisation.



Pour compléter cette typologie des questions dans les enquêtes et sondages

Un type de question supplémentaire, non présenté au répondant, permet d’importer une information extérieure à l’enquête. Quand l’enquête est diffusée uniquement sur invitation par e-mail ou sur code d’accès individuel, cette question permet d’intégrer dans le questionnaire et/ou le scénario des informations connues par ailleurs sur le répondant. Ces informations doivent être préalablement chargées avec la liste des répondants en tant que variables de qualification.

Sous cette terminologie, il s’agit d’une fonctionnalité propre à questionnaire-pro. Vous pouvez sans doute la retrouver dans d’autres logiciels de sondage, éventuellement sous une autre appellation.



questionnaire-pro est la plate-forme logicielle d’enquêtes en ligne éditée par Questio, pour réaliser des questionnaires sur internet, les diffuser et collecter les réponses de façon autonome, directement sur internet (essai gratuit 30 jours). Questio propose également à ses clients un accompagnement et des prestations de service ou développements sur-mesure.



Si cet article vous a plu, dites-le dans les commentaires et partagez-le !

A propos de Françoise Lafont

Cofondatrice de Questio, éditeur du logiciel questionnaire-pro, consultante et formatrice, je partage dans ce blog mes connaissances théoriques et pratiques dans le domaine des enquêtes et sondages en ligne, auto-diagnostics numériques et protection des données (RGPD).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 6