Glossaire des études : les définitions de 50 termes à connaître

Illustration du concept d'acquisition de connaissances© artinspiring (Adobe Stock)

Pour tout comprendre sur les concepts et les techniques utilisés dans les enquêtes et sondages, retrouvez notre liste des 50 mots et expressions indispensables à connaître, et leurs définitions.


  1. anonymat : respecter l’anonymat consiste à collecter des données personnalisées mais sans identifier le répondant. Les réponses à l’enquête sont traitées de façon purement statistique.

  2. balisage : ensemble des contraintes qui peuvent être définies dans un questionnaire en ligne pour obtenir les réponses voulues à certaines questions telles que réponse obligatoire, nombre de réponses maximum, format de la réponse (numérique, date…), valeur minimum ou maximum, etc.

  3. baromètre : enquête récurrente qui permet de suivre l’évolution des attitudes ou opinions d’une population au cours du temps (exemple : baromètre de satisfaction client). Contrairement au panel, le baromètre ne repose pas nécessairement sur le même échantillon.

  4. biais : au sens statistique, un biais est une distorsion dans la collecte des données qui engendre des erreurs dans les résultats d’une étude ou enquête. Les biais peuvent être liés à la constitution de l’échantillon ou à la façon dont les questions sont formulées (wording) ou dont elles sont ordonnées.

  5. branchement : le branchement d’une question A sur une question B permet de sauter des questions pour poser la question B juste après la question A même si elles ne se suivent pas dans l’ordre du questionnaire. S’utilise en général associé à une condition (branchement conditionnel) ou à une question filtre.

  6. choix multiple : dans une question à choix multiple, le répondant peut choisir plusieurs réponses dans la liste des réponses proposées.

  7. choix unique : dans une question à choix unique, le répondant ne peut choisir qu’une seule réponse dans la liste des réponses proposées.

  8. click through : ce terme anglophone désigne le phénomène de lassitude des répondants qui les amène à cliquer de façon machinale sans réfléchir en présence d’une longue série de questions consécutives similaires dans leur forme.

  9. échantillon : sous-ensemble d’individus, appartenant à la population étudiée. Pour que les résultats d’une enquête menée auprès d’un échantillon puissent être extrapolés à la population toute entière, il faut que l’échantillon soit représentatif.

  10. échantillon représentatif : l’échantillon est dit représentatif quand il présente les mêmes caractéristiques que la population dont il est extrait (méthode des quotas) ou qu’il a été obtenu par une méthode d’échantillonnage aléatoire. C’est ce qui permet d’extrapoler les résultats d’un sondage à la population tout entière.

  11. Échantillonnage aléatoire ou échantillonnage empirique
    A LIRE AUSSI

    Techniques simples d’échantillonnage
    Quels que soient vos objectifs et le type d’enquête à mener, vous allez devoir définir la population cible à interroger et vous chercherez à constituer un échantillon tiré de […] Lire la suite

  12. échelle d’attitude : un type de question qui permet de mesurer l’intensité des opinions ou des réactions des individus sur un sujet donné.

  13. échelle numérique : c’est une question sous forme d’échelle dont les modalités sont représentées par des nombres. Par exemple, une échelle de 1 à 10.

  14. effectif : On appelle effectif le nombre d’individus qui correspondent au même caractère, l’effectif total étant le nombre total d’individus dans la population.

  15. effet d’ancrage : ce phénomène s’observe dans les enquêtes en ligne : les répondants ont tendance à choisir davantage soit la première réponse (colonne) ou la plus à gauche (ligne), soit la dernière réponse (colonne) ou la plus à droite (ligne). L’effet d’ancrage à gauche est le plus courant.

  16. effet de contexte : se produit dans un questionnaire lorsque la proximité de plusieurs questions influence les réponses données, par exemple les réponses à une question B sont influencées par le contenu de la question A qui la précède.

  17. enquête de satisfaction : on parle d’enquête de satisfaction tout simplement quand on cherche à mesurer le niveau de satisfaction des clients par rapport à des produits ou services fournis. S ‘applique aussi à des salariés, des usagers, des adhérents, etc.

  18. erreur d’échantillonnage : il se produit une erreur d’échantillonnage quand les données sont recueillies auprès d’un échantillon qui ne représente pas la population étudiée (problème de méthode d’échantillonnage ou de taille de l’échantillon).

  19. erreur de couverture : elle apparaît quand la base de sondage dans laquelle on tire l’échantillon ne recouvre pas la totalité de la population que l’on veut étudier.

  20. étude de marché : c’est l’ensemble des techniques marketing utilisées pour mesurer et analyser les marchés : demande, concurrence, produits, environnement, etc. La collecte des données nécessaires à la mesure et à l’analyse s’effectue généralement au moyen d’une (ou plusieurs) enquête(s).

  21. étude qualitative : elle a pour objectif de comprendre les comportements ou les motivations des individus. Elle repose en général sur des entretiens individuels en profondeur ou sur des entretiens collectifs (réunions de groupe).

  22. étude quantitative : son objectif est de mesurer (quantifier) les attitudes ou les opinions d’un échantillon de la population étudiée, ceci à partir des réponses obtenues à un questionnaire. Elle peut être précédée d’une étude qualitative.

  23. filtre : dans un questionnaire, c’est une condition basée sur les réponses précédentes qui permet, si elle est satisfaite, de poser (ou de ne pas poser) une question au répondant. La question dont les réponses sont utilisées pour filtrer le répondant s’appelle une question filtre. On désigne également par filtre une condition logique plus ou moins complexe qui permet d’analyser les résultats d’une enquête sur une partie seulement de l’échantillon.

  24. item de réponse : élément de la liste des réponses proposées. Dans un questionnaire, on emploie item (ou modalité) pour désigner une des possibilités de réponse à une question fermée.

  25. khi-deux : on applique le test du Khi-deux (aussi noté khi² ou Chi-deux) pour montrer la dépendance ou l’indépendance entre les lignes et les colonnes d’un tableau croisé. Ce test statistique consiste à effectuer un calcul sur les différences entre les effectifs réels et les effectifs théoriques (s’il n’y a aucune relation) puis à le comparer à une valeur de référence, ce qui détermine si le lien est significatif ou non.

  26. Likert : Rensis Likert est un psychologue américain connu pour son apport à la mesure des attitudes. On appelle échelle de Likert une échelle d’attitude par laquelle on demande au répondant d’exprimer son degré d’accord ou de désaccord sur une ou plusieurs propositions.

  27. Illustration échelle de Likert sur ordinateur
    A LIRE AUSSI

    Échelles d’attitude (zoom sur l’échelle de Likert)
    Dans les enquêtes et sondages, l’échelle d’attitude est utilisée pour mesurer l’intensité des opinions ou des réactions des individus sur un sujet donné. Parmi les nombreuses […] Lire la suite

  28. logiciel d’enquêtes : outil informatique qui permet de concevoir et diffuser des questionnaires ainsi que de récupérer et analyser les données collectées. La plupart de ces logiciels sont disponibles en ligne à partir d’un simple accès à internet, sans installation sur le poste de l’utilisateur. questionnaire-pro est un logiciel d’enquêtes.

  29. marge d’erreur : la marge d’erreur s’exprime en pourcentage et mesure l’écart entre le résultat d’un sondage sur un échantillon et le résultat réel sur la population toute entière.

  30. population : ensemble des individus auxquels on s’intéresse dans le cadre d’une étude ou enquête.

  31. question dichotomique : question fermée avec uniquement deux choix possibles (par exemple : oui/non).

  32. question ouverte : question pour laquelle il n’y a pas d’items de réponse pré-définis, le répondant exprime librement sa réponse (texte ou donnée numérique).

  33. question fermée : question pour laquelle les items (ou modalités) de réponse sont pré-définis. On parle de question semi-ouverte, ou de question mixte, quand on introduit dans une liste de réponses l’item “Autre” et la zone “à préciser”.

  34. question sensible : dans le domaine des études et sondages, une question sensible est une question qui risque de susciter une gêne chez la personne interrogée, et donc une réponse inexacte ou incomplète. Il s’agit le plus souvent de questions portant sur des sujets tabou (racisme, revenus personnels, sexualité) ou sur des comportements se situant en dehors des normes sociales.

  35. question signalétique : questions qui permettent de caractériser chaque répondant. Il s’agit généralement d’informations socio-démographiques : sexe, âge, profession, etc.

  36. question tableau : la question tableau (aussi appelée matrice) est une option de présentation qui permet de regrouper en une seule question une série de questions répétitives ayant la même liste de réponses possibles.

  37. questionnaire auto-administré : questionnaire rempli par le répondant lui-même (sans la présence d’un enquêteur).

  38. quota : nombre d’individus répondant à certains critères qui est recherché dans l’échantillon interrogé. Par exemple, si la population est constituée de 49% d’hommes et 51% de femmes, la méthode des quotas impose d’avoir 49 hommes et 51 femmes dans un échantillon de 100 personnes.

  39. rapport d’enquête : aussi appelé rapport d’étude ou rapport de sondage, le rapport d’enquête est un document qui contient la description de l’enquête, sa méthodologie, les résultats obtenus ainsi que leur analyse et les conclusions qui peuvent en être tirées.

  40. Rédaction d'un rapport d'enquête
    A LIRE AUSSI

    Quel contenu pour un rapport d’enquête ?
    Aussi appelé rapport d’étude ou rapport de sondage, le rapport d’enquête constitue la dernière étape de la réalisation d’une enquête en ligne. Le plus souvent, ce rapport […] Lire la suite

  41. recensement : opération qui consiste à dénombrer une population et plus largement à collecter des informations sur chacun des individus de cette population. A la différence du sondage qui s’appuie sur un échantillon, le recensement est exhaustif.

  42. répondant : c’est la personne qui répond à un questionnaire. Dans les enquêtes en ligne, on emploie ce terme plutôt que celui d’interviewé (qui veut dire la même chose).

  43. réponse exclusive : dans une question à choix multiple, on appelle réponse exclusive la modalité de réponse qui, si elle est choisie, exclut de fait toutes les autres possibilités de réponse.

  44. reprise dynamique de réponses : fonctionnalité des questionnaires en ligne qui permet d’afficher dynamiquement dans une nouvelle question des réponses données précédemment par l’interviewé (soit en tant que réponses elles-mêmes ou en tant que sous questions, soit dans le libellé de la nouvelle question).

  45. sondage : enquête menée auprès d’un échantillon d’individus extrait de la population étudiée. Le sondage s’oppose au recensement lequel vise la totalité de la population étudiée. Si le sondage est réalisé auprès d’un échantillon représentatif de la population étudiée, ses résultats peuvent être extrapolés à la population étudiée. Il s’agit toutefois d’estimations comportant toujours une marge d’erreur.

  46. sous-question : dans une question présentée sous forme de tableau, on appelle sous-question ou parfois affirmation chacune des lignes pour lesquelles les réponses sont proposées.

  47. table de codification : utilisée pour la codification a posteriori des réponses à une question ouverte, c’est le tableau de correspondance entre les catégories de réponses retenues et les codes qui leur sont affectés.

  48. taux d’abandon : se calcule en faisant le rapport du nombre de répondants qui ne terminent pas le questionnaire sur le nombre de répondants qui ont commencé à répondre.

  49. technique de l’entonnoir : l’une des techniques les plus utilisées dans la conception d’un questionnaire, consistant à commencer par les questions les plus simples et générales pour finir par les questions plus précises et plus compliquées.

  50. tri à plat : effectuer un tri à plat consiste à calculer la répartition des réponses à une question en nombre et en pourcentage (par exemple hommes 47% et femmes 53%).

  51. tri croisé : c’est un traitement des résultats d’une enquête, portant généralement sur deux questions, et consistant à indiquer dans un tableau la répartition des différentes combinaisons de réponses.

  52. valeur aberrante : c’est, dans l’ensemble des réponses à une enquête, une réponse qui est si éloignée des autres données qu’elle est totalement improbable. On peut être amené à l’exclure lors de l’analyse des résultats.

  53. wording : désigne l’ensemble des problématiques liées au choix des mots et au phrasé utilisé dans un questionnaire pour être parfaitement compris, et compris de la même façon, de tous les répondants.



questionnaire-pro est la plate-forme logicielle d’enquêtes en ligne éditée par Questio, pour réaliser des questionnaires sur internet, les diffuser et collecter les réponses de façon autonome, directement sur internet (essai gratuit 30 jours). Questio propose également à ses clients un accompagnement et des prestations de service ou développements sur-mesure.


Si cet article vous a plu, dites-le dans les commentaires et partagez-le !

A propos de Françoise Lafont

Cofondatrice de Questio, éditeur du logiciel questionnaire-pro, consultante et formatrice, je partage dans ce blog mes connaissances théoriques et pratiques dans le domaine des enquêtes et sondages en ligne, auto-diagnostics numériques et protection des données (RGPD).

4 commentaire(s) sur “Glossaire des études : les définitions de 50 termes à connaître

  1. Très instructif. Question. Comment réaliser un codage à partir d’un guide d’entretien ?
    Comment trouver les catégories dans une analyse qualitative. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 38 = 47