Alterner questions simples et questions complexes

Alternance entre une question simple et une question complexe© stockimages (FreeDigitalPhotos.net)

Faire deux efforts consécutifs, c’est dur ! Alors, après une question complexe, essayez de poser une question plus simple. Cette petite astuce vous évitera peut-être des abandons…

Vous le savez déjà certainement, un des enjeux majeurs des enquêtes en ligne c’est d’obtenir suffisamment de réponses à vos questionnaires. L’astuce que je vous présente ici peut contribuer à réduire le taux d’abandon à votre questionnaire.

questionnaire-pro, logiciel d'enquêtes édité par Questio
Filtres et branchements conditionnels, reprise de réponses, fonctions avancées pour optimiser le questionnaire

Une question facile après une question difficile !

Alors bichonnez vos répondants en leur évitant de faire deux efforts consécutifs : après une question complexe, par exemple une question tableau avec plusieurs sous-questions, qui demande de l’attention et de la concentration, évitez de poser une question ouverte qui nécessite à nouveau de réfléchir pour formuler sa réponse.

Équilibre entre avantages et inconvénients
A LIRE AUSSI

Avantages et inconvénients des questions ouvertes
Les questions ouvertes, en permettant de recueillir les avis des répondants de façon détaillée, peuvent être très utiles dans les questionnaires. Elles ont beaucoup d’avantages mais aussi […] Lire la suite

Évitez également d’enchaîner plusieurs questions de type matrice, ou plusieurs questions ouvertes.

Il suffit d’introduire une question dichotomique ou une question sur des éléments factuels ou de comportement pour briser la monotonie de l’enquête et éviter la lassitude des répondants.

Sans compter la forte probabilité de réponses inexactes : c’est le phénomène dit de click through. Pour en savoir davantage, lisez nos conseils pour contrer l’attention des personnes interrogées.

Eviter le phénomène de click through
A LIRE AUSSI

Contrer l’inattention des personnes interrogées
Pour retenir l’attention des internautes en train de répondre à votre sondage, pas de solution miracle. Mais en travaillant tant sur le fond que sur la forme du questionnaire, vous pouvez limiter le […] Lire la suite

Dans le même ordre d’idée, si, sur un même sujet, vous avez deux questions à poser, une ouverte et une fermée, commencez par la question ouverte puis posez la question fermée qui est toujours plus facile.

Ainsi, dans une étude sur l’image d’une marque, on demande d’abord en question ouverte quelles sont les différentes marques connues, puis on fait cocher les marques connues dans une liste de choix. On parle de notoriété spontanée et de notoriété assistée.


Si cet article vous a plu, dites-le dans les commentaires et partagez-le !

A propos de Françoise Lafont

Cofondatrice de Questio (éditeur du logiciel questionnaire-pro), consultante et formatrice, je partage dans ce blog mes connaissances théoriques et pratiques dans le domaine des enquêtes et sondages en ligne, auto-diagnostics numériques et protection des données (RGPD).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

53 − 52 =