Enquêtes en ligne : on ne peut plus ignorer les smartphones

Impact des smartphones© rawpixel.com (Pexels)

Avec la croissance spectaculaire de l’usage des smartphones, il est devenu impossible d’ignorer leur impact sur les études et sondages réalisés sur internet. Les concepteurs de questionnaires doivent adapter leurs pratiques et choisir impérativement une solution responsive pour s’adapter à ces nouveaux usages.

L’utilisation croissante des smartphones permettant l’accès à internet à haut débit impacte fortement les habitudes et les attentes des internautes, ce qui doit conduire les créateurs d’enquêtes par questionnaire en ligne à adapter leurs méthodes et leurs outils. Quels conseils suivre et quelles astuces mettre en œuvre, c’est ce que nous allons voir ensemble dans cet article.

L’essor considérable de l’usage des smartphones

Comme la plupart d’entre nous, vous êtes très probablement équipé d’un smartphone, ces téléphones “intelligents” ont envahi le monde depuis plusieurs années déjà et la tendance n’est visiblement pas prête de s’inverser.

Les nouvelles capacités des appareils mobiles, associées au développement des réseaux 3G, 4G (bientôt 5G) et du WiFi, ont permis de proposer une véritable connexion efficace pour naviguer sur internet et ont fait décoller les usages.

Il y a désormais plus de trafic de recherche Google sur téléphone portable que de requêtes sur ordinateur. Ce cap a été franchi en septembre 2017 pour la France. C’est tellement vrai que Google est en train de faire passer son index au mobile first : cette nouvelle philosophie replace l’usage mobile au cœur de la conception des contenus et des applications sur le Web.

Le courrier électronique n’échappe pas à la tendance du mobile first. Désormais, 55% des e-mails dans le monde sont ouverts depuis un smartphone, d’après une étude de Return Path citée par ZDNet. Ce pourcentage était de 29% en 2012.

Même si en Europe, et en France en particulier, c’est un peu moins vrai dans d’autres régions du monde, le constat est indéniable : la part du mobile ne cesse d’augmenter dans les consultations internet et dans l’accès aux emails.

Comment les smartphones ont impacté les enquêtes en ligne

Ce raz de marée mobile a fait évoluer considérablement les habitudes des internautes, parmi eux les répondants aux enquêtes en ligne. Les concepteurs d’études et sondages sur internet doivent prendre en compte deux phénomènes :

  1. la nécessité d’adapter les questionnaires aux formats d’écrans mobiles

    Un pourcentage croissant d’e-mails sont ouverts sur un smartphone. C’est particulièrement vrai les week-ends mais le phénomène est loin d’être négligeable en semaine aussi. Les internautes sont de plus en plus exigeants sur la qualité des contenus qui leur sont proposés en ligne et une étude a montré que 70% des utilisateurs qui ouvrent leurs e-mails sur un smartphone les suppriment immédiatement si le rendu à l’écran n’est pas satisfaisant.

    Si un questionnaire d’enquête ne présente pas un rendu satisfaisant à l’écran ou n’est pas suffisamment ergonomique pour le répondant, il sera abandonné illico. Idem pour le message d’invitation à répondre à une enquête !

    Dans le cas des enquêtes menées en interne (auprès des salariés par exemple), l’importance est moindre car la consultation des e-mails professionnels s’effectue plus souvent sur ordinateur de bureau. Toutefois en dehors des cas de messagerie sécurisée inaccessible depuis un mobile, il reste probable que les répondants se connectent sur leur smartphone pour répondre dans un moment libre (pause, heure du déjeuner, transports, etc.).

  2. le profil socio-démographique spécifique des utilisateurs de smartphones

    Malgré la généralisation des smartphones, les jeunes adultes et certaines catégories de professionnels sont encore ceux qui en font l’usage le plus intensif. La perte potentielle de ce profil d’utilisateurs au sein d’un échantillon de répondants peut paraître négligeable, elle constitue néanmoins un risque de biais.

    Ce peut être un problème sérieux dans le cas d’une enquête grand public visant un échantillon représentatif de la population. Une raison de plus pour prendre en compte la compatibilité mobile lors de la conception d’un questionnaire en ligne !

Les concepteurs d’enquêtes par questionnaire en ligne soucieux d’optimiser les taux de réponse et d’éviter les biais ne peuvent plus ignorer la part croissante que représentent les utilisateurs de smartphones parmi les répondants.

Conseils et astuces pour créer des questionnaires adaptés aux smartphones

De façon générale l’utilisation grandissante des smartphones dans les taux d’ouverture des enquêtes en ligne impose quelques adaptations des questionnaires, ou des questions elles-mêmes, aux écrans mobiles.

Ces conseils sont d’autant plus valables si vous anticipez une forte proportion de répondants sur smartphones !

  • Bannir le scrolling (ou défilement) horizontal

    Devoir se déplacer vers la gauche ou vers la droite pour lire l’intégralité du texte d’une question ou la totalité des modalités de réponses proposées démontre clairement que le logiciel utilisé pour élaborer le questionnaire n’est pas adapté aux mobiles.

    Changez donc de logiciel d’enquêtes et optez pour une solution qui vous garantit que le questionnaire est responsive et s’adapte au format d’écran des répondants !

  • Eviter autant que possible le scrolling vertical

    Dans le même ordre d’idées, évitez autant que possible le scrolling vertical, ce qui veut dire de renoncer aux questionnaires présentés comme des formulaires sur une seule page écran.

    La bonne solution, c’est une question par écran, avec un minimum de clics pour passer à la question suivante.

    Faites également en sorte que la question puisse s’afficher sur un écran de smartphone : pas de textes trop longs, pas de liste d’items à rallonge.

  • Réduire le nombre de questions ouvertes

    De façon générale, on préconise un mix harmonieux de questions fermées et de questions ouvertes pour recueillir des données pertinentes, les questions fermées apportant des résultats quantifiables et les questions ouvertes des informations plus riches sur le plan qualitatif.

    Cependant les questions ouvertes ne sont pas forcément bien adaptées en cas d’utilisation de smartphone.

    Tout d’abord, malgré les progrès récents faits par ces appareils, certains d’entre eux ne permettent pas facilement de saisir un texte qui dépasserait une ou deux phrases.

    De plus, les personnes utilisant un smartphone pour répondre à une enquête profiteront probablement pour le faire d’un temps de pause assez court ou seront en train de se déplacer (dans la rue, transports en commun, etc.). Cela signifie que votre enquête ne captera pas pleinement leur attention. Ce qui n’est pas vraiment compatible avec des questions ouvertes qui exigent un minimum de réflexion et demandent des réponses approfondies.

    Il est donc préférable de se tenir le plus possible à des questions fermées si on anticipe beaucoup de réponses mobiles.

  • Adapter la présentation des questions sous forme de matrice ou tableau

    La présentation en matrice ou tableau est souvent préconisée car elle permet de regrouper en une seule question des questions répétitives qui pourraient être lassantes pour le répondant.

    Évidemment sur un smartphone, il n’est pas possible de présenter un tableau de plusieurs sous-questions et plusieurs items de réponses sans devoir scroller horizontalement ou verticalement. Ce qui n’est pas adapté.

    Pour régler ce problème, les solutions logicielles les plus avancées proposent une adaptation automatique des questions tableaux au format mobile avec une sous-question par écran.
    C’est le cas notamment du logiciel questionnaire-pro développé par notre société Questio.

  • Adapter la présentation des échelles

    Les questions sous forme d’échelles de notes présentent souvent un grand nombre de choix de valeurs. Un des cas les plus courants consiste à demander au répondant de donner son appréciation sur une échelle allant de 0 à 10.

    Même si le logiciel d’enquêtes utilisé est responsive et adapte l’affichage de l’échelle du mode horizontal au mode vertical, cela n’est pas forcément très bon car il se peut que seule une partie des valeurs proposées soit visible sans scroller ce qui induire des biais dans les réponses : celles qui ne sont pas vues par le répondant seront moins sélectionnées que les autres.

    Il vaut mieux alors choisir d’utiliser une mise en forme sous forme de slider ou curseur qui assure un affichage correct sur smartphone.

  • Choisir des polices de caractères et des couleurs adaptées

    Dernière astuce, n’oubliez pas que les répondants vont utiliser leurs doigts en lieu et place de la souris pour sélectionner leurs réponses : pour les aider, pensez à choisir des polices de caractères assez grandes pour qu’il soit facile de répondre.

    Concernant les couleurs, optez pour des nuances suffisamment contrastées pour assurer une bonne visibilité sur tous types d’écran.

Pour finir, je ne saurai que trop vous recommander, lors de la phase de conception, de tester votre questionnaire et surtout de tester sur plusieurs formats d’écran : ordinateur, tablette et bien sûr smartphone !

A propos de Françoise Lafont

Cofondatrice de Questio, éditeur du logiciel questionnaire-pro, je partage dans ce blog mes connaissances théoriques et pratiques dans le domaine des études, enquêtes et sondages en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 4 = 1