Longueur optimale du questionnaire

Durée d'un questionnaire© jeltovski (Morguefile.com)

Il est difficile de fixer LA longueur optimale d’un questionnaire car elle varie selon la cible et le sujet. Pour les enquêtes grand public, on conseille en général de rester entre 5 et 10 minutes, soit 15 à 20 questions environ. En milieu professionnel, les enquêtes peuvent être plus longues. Dans tous les cas, il est judicieux d’indiquer dès le début la durée prévisible du questionnaire.

Commençons par une évidence : la durée optimale d’une enquête dépend évidemment de la cible et du sujet.

Quand on s’adresse à des professionnels, des enquêtes assez longues peuvent être parfaitement justifiées et acceptées par les répondants. Il est toutefois indispensable d’indiquer aux répondants la durée prévisible du questionnaire.

Pour les enquêtes destinées au grand public, on conseille en général une durée entre 5 et 10 minutes, 5 minutes étant considéré comme optimal par les répondants, et 10 minutes apparaissant comme un maximum acceptable.

Il va de soi que si le sujet de l’enquête est intéressant et pertinent, et le questionnaire suffisamment fluide et agréable à remplir, le répondant ne se rendra pas compte que la durée annoncée est dépassée de quelques minutes.

Pour évaluer la durée de votre questionnaire, testez-le auprès de quelques personnes qui n’ont pas participé à son élaboration. Dans questionnaire-pro, nous vous affichons la durée de passation de chaque questionnaire.

Estimation de la longueur d’un questionnaire

Si vous ne voulez pas attendre d’avoir fini le questionnaire pour évaluer sa durée, voici quelques règles pour vous aider à l’estimer :
– question fermée : comptez 1 minute pour 3 questions
– question tableau : comptez 1 minute pour 6 sous-questions
– question ouverte : comptez 1 minute par question environ (plus de variabilité selon le répondant)

Vous voyez donc qu’une durée de 5 à 10 minutes correspond à un questionnaire de 15 à 20 questions.

Attention, trop courte, l’enquête risque de perdre de sa crédibilité : à moins de 5 à 7 questions, le questionnaire sera perçu comme pas très sérieux.

Cas des enquêtes particulièrement longues

Pour finir, si l’enquête est particulièrement longue et ne peut être raccourcie (exemple authentique : une enquête de plus de 45 minutes sur les habitudes de lecture des journaux et magazines), alors il est plus efficace de faire précéder l’enquête d’une opération de recrutement des répondants par e-mail ou par téléphone. Même si le taux de chute est élevé, mieux vaut avoir identifié 50 répondants qui se sont engagés à aller au bout du questionnaire plutôt que 200 questionnaires abandonnés en cours de route.

Le véritable risque avec un questionnaire long n’est pas tant dans la perte de qualité des réponses, mais dans le taux d’abandon avant la fin.

A propos de Françoise Lafont

Cofondatrice de Questio, éditeur du logiciel questionnaire-pro, je partage dans ce blog mes connaissances théoriques et pratiques dans le domaine des études, enquêtes et sondages en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 14 = 22