Le recueil des réponses (ou comment obtenir un maximum de répondants !)

Un maximum de réponses recueillies© ddpavumba (FreeDigitalPhotos.net)

Votre questionnaire est fin prêt ? Le recueil des réponses peut démarrer… Quels que soient les canaux et moyens que vous choisissez, il faut déployer une stratégie de communication adaptée de manière à avoir un maximum de répondants et ainsi obtenir des résultats d’enquête pertinents et fiables.

Une fois le questionnaire soigneusement élaboré et testé, le recueil des réponses peut démarrer. Dans les logiciels d’enquête en ligne, cette étape commence avec la génération d’une URL qui permet de recueillir les réponses, c’est ce qu’on appelle la diffusion ou aussi la publication de l’étude.

L’enquête est alors accessible :

  • soit à partir du lien (URL) figurant dans un e-mail envoyé à la cible des personnes à interroger
  • soit sur un site internet (votre site ou des forums, blogs, réseaux sociaux…) via ce même lien

Ces deux façons de faire peuvent tout à fait être utilisées en parallèle, dans le mesure où vous disposez de listes des adresses électroniques des personnes à interroger.

Méthode des quotas
A LIRE AUSSI

10 solutions pour diffuser une enquête en ligne
Dans cet article, pas moins de dix solutions pratiques à découvrir pour diffuser votre enquête en ligne, en faire la promotion et recueillir des réponses (même si le questionnaire est long et que […] Lire la suite

Dans un logiciel d’enquête comme questionnaire-pro, vous visualisez directement toutes les réponses en temps réel quel que soit le canal choisi. Une fois l’enquête terminée, vous pourrez passer à l’analyse des résultats.

Mais revenons au début… Tout l’enjeu de la phase de recueil des réponses (et la réussite de votre enquête en ligne !) est d’obtenir suffisamment de répondants.

Pour trouver des personnes qui vont répondre à votre questionnaire, il y a globalement deux cas de figure :

  1. la population à interroger est connue
  2. la population à interroger n’est pas connue a priori


1) la population à interroger est connue

Dans ce premier cas de figure, vous disposez d’un fichier des e-mails des personnes constituant la population à interroger (vos salariés, adhérents, clients, prospects, etc.).

La meilleure solution consiste donc à leur envoyer un message d’invitation à répondre au questionnaire en ligne. Ce message remplit la même fonction que la présentation qui serait faite par un enquêteur en face à face ou par téléphone : expliquer, de manière concise, le contexte et la finalité de l’enquête ainsi que ses modalités.

L’e-mail d’invitation est le facteur clé pour inciter le destinataire à ouvrir le questionnaire. Rédigé de façon simple et professionnelle, il doit contenir des éléments de réassurance comme :

  • l’identité du commanditaire de l’enquête (votre entreprise ou organisation, son logo…)
  • la raison pour laquelle la personne a été sélectionnée pour cette enquête
  • l’objet de l’enquête (par exemple, pour une enquête de satisfaction : “améliorer le service et s’adapter aux attentes de la clientèle”) et la manière dont les résultats seront exploités
  • la durée moyenne du questionnaire
  • la mention de l’anonymat des réponses ou, le cas échéant, les mentions légales sur la protection des données personnelles (RGPD) et le droit à l’opt-out (désinscription)

Surtout, il est essentiel de valoriser la personne à qui on va demander son avis ou son point de vue, et de jouer sur les leviers de motivation. En général, les répondants apprécient qu’on leur donne la possibilité de s’exprimer et la plupart des gens ont la volonté d’aider l’entreprise ou l’organisation à l’origine du sondage.

N’oubliez pas de remercier – par avance – pour les réponses apportées et de mettre en valeur s’il y a lieu les bénéfices que la personne pourrait tirer de sa participation à l’enquête (incentive éventuel).

Méthode des quotas
A LIRE AUSSI

Offrir un “incentive” aux répondants, oui mais lequel ?
Décider d’offrir ou non une récompense à vos répondants reste une question délicate, même pour les concepteurs d’enquêtes les plus chevronnés. Bien sûr c’est l’un des moyens les plus efficaces […] Lire la suite

Enfin, soignez l’objet de votre message pour augmenter le taux d’ouverture des e-mails : clair, assez court et incitant à l’action.

Par exemple : Aidez-nous à améliorer nos services ou Votre avis est important

Selon le nombre de réponses obtenues, prévoyez une relance au bout de 3 à 7 jours, voire une deuxième relance ultérieure, mais (hors cas particulier) n’allez pas au-delà.



2) la population à interroger n’est pas connue a priori

Dans ce deuxième cas de figure, faute de fichier l’e-mailing n’est pas une option. Il vous faudra donc “partir en chasse” sur le Web en publiant le lien (URL) vers votre questionnaire :

  • sur votre propre site internet ou intranet, en choisissant judicieusement les pages et emplacements
  • et/ou sur différents sites : sites internet de vos partenaires, blogs ou forums spécialisés dans votre domaine d’activité ou sur des activités connexes ayant la même cible, et évidemment les réseaux sociaux !

La communication la plus large possible et une promotion active de votre enquête en ligne sont indispensables pour obtenir suffisamment de réponses.

Méthode des quotas
A LIRE AUSSI

Diffuser et promouvoir une enquête sur le Web
Pour diffuser un questionnaire, plusieurs moyens sont à votre disposition et peuvent être combinés : e-mailing, mise en ligne sur votre propre site Web ou diffusion sur des sites tels que […] Lire la suite

Pour obtenir les profils de répondants les plus variés, n’hésitez pas à multiplier les canaux de diffusion, à relancer… et ne clôturez pas l’enquête trop vite.



questionnaire-pro est la plate-forme logicielle d’enquêtes en ligne éditée par Questio, pour réaliser des questionnaires sur internet, les diffuser et collecter les réponses de façon autonome, directement sur internet (essai gratuit 30 jours). Questio propose également à ses clients un accompagnement et des prestations de service ou développements sur-mesure.


Si cet article vous a plu, dites-le dans les commentaires et partagez-le sans modération !

A propos de Françoise Lafont

Cofondatrice de Questio, éditeur du logiciel questionnaire-pro, consultante et formatrice, je partage dans ce blog mes connaissances théoriques et pratiques dans le domaine des enquêtes et sondages en ligne, auto-diagnostics numériques et protection des données (RGPD).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 1 =