Réponse obligatoire ou non ?

Imposer ou non une réponse obligatoire© David Castillo Dominici (FreeDigitalPhotos.net)

Une réponse obligatoire doit correspondre à une information capitale pour le concepteur de l’enquête car cette option augmente le coût perçu par les répondants, l’ajout de l’option “Ne sait pas” étant un bon palliatif.

Le caractère obligatoire de la réponse semble toujours une très bonne chose pour le concepteur du questionnaire qui s’assure ainsi à bon compte de réponses à ses questions, du moins c’est ce qu’il croit.

Or les réponses obligatoires sont des contraintes qui augmentent le coût perçu par le répondant. Au départ, celui-ci a accepté de consacrer un peu de son temps à répondre à votre enquête, gracieusement dans la plupart des cas. Ses motivations sont variables : il a quelque chose de particulier à exprimer, le sujet le concerne, il veut vous aider, il apprécie d’être consulté, etc.

Mais l’obligation de répondre à des questions sur lesquelles il n’a pas d’avis ou ne se sent pas concerné devient une contrainte. A l’extrême, l’obligation de répondre peut conduire à cocher n’importe quoi, voire à abandonner. Vous pensez que j’exagère ?

C’est pourtant la vérité. J’ai vu trop souvent des questionnaires mal conçus qui ne prévoient pas la diversité des situations des répondants et imposent des réponses obligatoires. Que se passe-t-il alors ? L’interviewé, de bonne volonté, mais qui “ne rentre pas dans les cases”, est conduit à abandonner alors qu’il aurait pu apporter des réponses intéressantes par la suite.


Comment utiliser la réponse obligatoire à bon escient ?

Deux façons de procéder :

  1. Utiliser les questions à réponse obligatoire avec parcimonie

    Pensez à la règle des 20/80 : 20% de questions obligatoires et 80% de non obligatoires. En aucun cas il ne faut rendre l’ensemble des réponses d’un questionnaire obligatoire ! De même on évite généralement de rendre les questions ouvertes obligatoires.

  2. Rendre les réponses obligatoires en prévoyant tous les cas de figure

    Une étude ou un test préalable peuvent permettre de recenser le maximum d’items de réponse à proposer pour chaque question. Dans le cas où les modalités de réponse sont trop nombreuses, pensez à l’option Autre, préciser.

    N’oubliez pas de toujours offrir une issue aux répondants pour qu’ils ne soient pas bloqués par une question, en ajoutant la réponse Ne sait pas.


Dans quels cas la réponse obligatoire s’impose-t-elle ?

Je vous incite vivement à imposer la réponse obligatoire chaque fois que vous posez des questions portant sur des faits.

Exemples

Êtes-vous un homme ou une femme ?

Quelle est votre tranche d’âge ?

Quelle boisson chaude consommez-vous habituellement le matin ?

Vous devrez aussi conserver le caractère obligatoire pour une question filtre, ou une question quota. Sinon, dans un cas comme dans l’autre, en l’absence de réponse à la question il se posera un problème  !

Filtres et branchements conditionnels
A LIRE AUSSI

Filtres et branchements conditionnels
Ne vous laissez pas intimider par les notions de filtre et de branchement… Cette fonctionnalité puissante vous permet de personnaliser le questionnaire en fonction des réponses obtenues […] Lire la suite

Pour les questions relatives à des opinions ou attitudes, la bonne pratique consiste à ajouter l’option Ne sait pas. Selon la question posée, ce libellé peut être personnalisé de diverses manières : Sans opinion ou Non concerné par exemple.


La réponse exclusive, une astuce pour les questions à choix multiple

Pour finir, une fonctionnalité très pratique de questionnaire-pro : la réponse exclusive, à paramétrer dans les options de réponse de la question dans le cas où plusieurs réponses sont possibles (question à choix multiple).

Voyons sur un exemple comment la réponse exclusive fonctionne :

Exemple

Au cours des 6 derniers mois, à quel(s) type(s) de spectacle avez-vous assisté ?
Cabaret / Humour / Théâtre / Musique / Danse / Autre, préciser _______ / Aucun spectacle

Plusieurs réponses peuvent être données par l’interviewé, sauf s’il choisit Aucun spectacle (réponse exclusive). C’est verrouillé automatiquement.



questionnaire-pro est la plate-forme logicielle d’enquêtes en ligne éditée par Questio, pour réaliser des questionnaires sur internet, les diffuser et collecter les réponses de façon autonome, directement sur internet (essai gratuit 30 jours). Questio propose également à ses clients un accompagnement et des prestations de service ou développements sur-mesure.


Si cet article vous a plu, dites-le dans les commentaires et partagez-le sans modération !

A propos de Françoise Lafont

Cofondatrice de Questio, éditeur du logiciel questionnaire-pro, je partage dans ce blog mes connaissances théoriques et pratiques dans le domaine des études, enquêtes et sondages en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

39 − 35 =