Questions fermées : 6 avantages et 2 inconvénients

Les plus et les moins de la question fermée© digitalart (FreeDigitalPhotos.net)

Les plus utilisées dans les questionnaires, sous diverses formes, les questions fermées ont de nombreux avantages, et des inconvénients plutôt mineurs, même si leur rédaction est s’avérer délicate.

Commençons par les avantages des questions fermées :

  1. La collecte des réponses est simple et fiable : il suffit de cocher la réponse choisie. Avec les solutions d’enquête en ligne comme questionnaire-pro, les réponses sont instantanément exploitables ! C’est un énorme avantage.
  2. De nombreuses variantes et options permettent de s’adapter à tous les cas de figure : question classique à choix unique ou à choix multiple, question sous forme de tableau ou d’échelle, etc.
  3. La forme de la question fermée facilite l’expression de la réponse par l’interviewé (par rapport à une question ouverte). Cela permet de rendre le questionnaire plus court pour le répondant, et limite l’effort à faire.
  4. Notamment, l’effort de mémorisation est notablement réduit ce qui amène des réponses plus exactes.Prenons cet exemple (qui va intéresser tous les acteurs du Web !) :

    Quelles sont les rubriques du site que vous consultez le plus souvent ?

    En présentant comme réponses possibles les principales rubriques du site, on réduit l’effort à faire pour répondre et on obtient des résultats plus justes.

  5. Les questions fermées peuvent inciter à réfléchir : la liste des modalités de réponse peut faire apparaître la diversité des opinions, ce qui incite à peser le pour et le contre avant de répondre.
  6. On peut aussi obtenir des réponses plus sincères de la part des personnes qui craignent la réprobation du fait d’opinions ou de comportements minoritaires voire marginaux (ex : xénophobie) : le fait d’inclure toutes les opinions ou tous les comportements dans la liste des modalités de réponse indique implicitement que ces choix sont autorisés et reconnus comme valides.

Grâce à tous ces atouts, les questions fermées sont un outil à privilégier dans TOUS les questionnaires.

Bien sûr, elles ont aussi quelques inconvénients, que nous nous risquons hardiment à qualifier de mineurs :

  1. Une question fermée, c’est évidemment une simplification réductrice ! Pour éviter d’alourdir la liste des réponses, on est amené à simplifier et à se priver des nuances les plus fines.
  2. On risque la lassitude du répondant face à une batterie de questions fermées. Pour éviter le phénomène de click through, variez les formulations et insérez une question ouverte de temps en temps. Vous pouvez aussi opter pour l’affichage aléatoire des réponses pour limiter les biais de sélection.

Finalement, le seul véritable inconvénient de la question fermée, c’est que sa rédaction peut être difficile pour le concepteur de l’enquête. Vous devrez vous assurer de ne pas influencer les réponses par la nature des mots employés, l’ordre des items, etc. Et veiller à ce que la question soit comprise par tous de la même façon !

A propos de Françoise Lafont

Cofondatrice de Questio, éditeur du logiciel questionnaire-pro, je partage dans ce blog mes connaissances théoriques et pratiques dans le domaine des études, enquêtes et sondages en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

92 − 83 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.