Décomposer l’enquête en thématiques

Décomposition d'un questionnaire en thèmes© nuttakit (FreeDigitalPhotos.net)

Le découpage en thématiques permet de rendre le cheminement plus limpide quand le questionnaire est particulièrement long ou traite de plusieurs sujets différents. Le regroupement des questions à poser par thèmes est à définir dès la phase de conception de l’enquête ou du sondage.

Lors de l’élaboration d’un questionnaire d’enquête ou sondage, votre but est toujours de rendre le cheminement le plus intuitif possible pour le répondant, de lui faciliter le travail par un agencement judicieux des différents groupes de questions.

questionnaire-pro, logiciel d'enquêtes édité par Questio
Filtres et branchements conditionnels, reprise de réponses, fonctions avancées pour optimiser le questionnaire

Quand le découpage en thématiques est-il indispensable ?

Ce découpage en thématiques est indispensable si le questionnaire est particulièrement long (plus de 15 à 20 questions) ou si le questionnaire traite de plusieurs sujets distincts.

Dans ce dernier cas, c’est-à-dire si plusieurs sujets différents sont abordés, il s’avère impossible d’utiliser de façon globale la technique de l’entonnoir, à savoir regrouper d’abord les questions générales puis ensuite les questions spécifiques car on obtiendrait des ensembles très hétéroclites. Il faut donc trouver une autre approche, celle par thématiques par exemple.

Les thématiques sont à définir dès la conception de l’enquête : il s’agit de trouver un fil conducteur pour grouper les questions entre elles de façon homogène.

Une fois vos thèmes définis, je vous conseille pour structurer le questionnaire d’appliquer la technique classique de l’entonnoir (appelée aussi technique du sablier si on intègre à la fin des questions signalétiques) :

  • les thèmes généraux sont abordés en premier et ceux qui s’avèrent sensibles sont placés à la fin ;
  • à l’intérieur de chaque thème, on va du général simple au précis compliqué.
Un questionnaire fluide, attractif pour le répondant
A LIRE AUSSI

Un questionnaire fluide, attractif pour le répondant
Découvrez et exploitez les possibilités offertes par les filtres et branchements conditionnels (skip logic), la reprise de réponses (piping) ou le balisage des réponses pour rendre votre questionnaire […] Lire la suite

Dans chaque thématique, il est judicieux de sélectionner des types de questions variés pour casser la monotonie de l’enquête. Attention toutefois à ne pas adopter un style ou une présentation différente pour chaque thématique, l’ensemble du questionnaire doit rester homogène.

Vos thèmes seront clairement identifiés par des titres éventuellement complétés d’une phrase de transition.

Exemple :

Nous allons maintenant aborder le contenu du site Web.

Les logiciels d’enquêtes prévoient généralement cette possibilité. C’est le cas notamment de la plate-forme questionnaire-pro qui vous propose diverses options pour ajouter des commentaires introductifs ou de liaison :

  • à tout moment du questionnaire (début, milieu, fin), il est possible d’intégrer un commentaire pour introduire un sujet ou un thème, séparer des parties ou des sous parties
  • chaque question peut également être introduite par un commentaire

Restituer un autodiagnostic à la fin du questionnaire ?
Le module développé par Questio complète le logiciel questionnaire-pro pour générer des auto-diagnostics personnalisés.

Cas d’une enquête de satisfaction post achat

Le découpage du questionnaire en thématiques est très souvent utilisé dans les enquêtes de satisfaction. Prenons un exemple concret :

Imaginons que vous êtes un e-commerçant et que vous voulez connaître le ressenti de vos clients sur leur commande et le produit acheté. Vous allez donc leur envoyer un e-mail dans la foulée de l’expédition de l’article en les invitant à répondre à votre enquête en ligne.

Dans votre questionnaire, vous allez le plus souvent aborder plusieurs thèmes, au moins les trois suivants :

  1. la présentation de l’article dans votre e-boutique (photo, descriptif, etc.)
  2. le processus de commande (rapidité, facilité, mode de paiement, de livraison, etc.)
  3. la livraison (délai, emballage, état de l’article, etc.)

Il paraît évident que vous n’allez pas mélanger les questions dans tous les sens, mais plutôt adopter une logique de découpage du questionnaire en parties, ici je vous recommande de respecter la chronologie du processus d’achat. Simple mais généralement efficace !

A propos de Françoise Lafont

Cofondatrice de Questio (éditeur du logiciel questionnaire-pro), consultante et formatrice, je partage dans ce blog mes connaissances théoriques et pratiques dans le domaine des enquêtes et sondages en ligne, auto-diagnostics numériques et protection des données (RGPD).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 67 = 69