De l’usage de la réponse « Autre » (ou question semi-ouverte)

Postcodage de la réponse Autre dans questionnaire-pro© Questio (questionnaire-pro.fr)

Dans les questions d’un sondage, dans quels cas utiliser l’option « Autre » suivie de la zone de saisie « à préciser » ? C’est en effet une ouverture intéressante quand la liste des réponses proposées ne permet pas de couvrir tous les cas de figure. Mais une codification a posteriori devient nécessaire.

L’option « Autre », le plus souvent suivie de la zone de saisie« à préciser » se trouve généralement à la fin de la liste des items dans une question à choix unique ou à choix multiple. Cette option est gérée automatiquement par le logiciel questionnaire-pro, grâce à une simple case à cocher dans les options de réponse.

Nous vous conseillons de l’utiliser sans modération dans les cas suivants :

  • quand la liste des réponses possibles ne peut pas être exhaustive ou qu’elle serait beaucoup trop longueExemple : sports pratiqués, marques de voitures, logiciels utilisés, etc.

    C’est particulièrement utile s’il est important pour vous de ne pas négliger les cas les plus rares.

  • pour éviter la frustration du répondant qui ne retrouve pas sa propre situation dans les choix proposésIci, ce n’est pas parce que la réponse rare vous intéresse, c’est pour éviter le risque de non réponse, voire même le risque d’abandon. Vous pouvez décider de ne pas exploiter ces réponses.
  • pour rechercher des idées nouvelles un peu comme dans une question ouverteLes spécialistes parlent alors de question semi-ouverte (ou question mixte). Les nouvelles réponses qui apparaissent le plus souvent et sont donc significatives pourront être ajoutées à la prochaine enquête si la question est reprise (cas des baromètres).

Comme dans le cas des questions ouvertes, pour pouvoir exploiter statistiquement les réponses Autre, il faut au préalable les retraiter et les regrouper en grandes catégories. C’est la codification a posteriori ou post-codage. Mais la charge de travail est réduite par rapport à l’utilisation d’une question complètement ouverte. D’autant plus que les logiciels d’enquête comme questionnaire-pro vous permettent de le faire automatiquement !

A propos de Françoise Lafont

Cofondatrice de Questio, éditeur du logiciel questionnaire-pro, je partage dans ce blog mes connaissances théoriques et pratiques dans le domaine des études, enquêtes et sondages en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 3 = 6